Rechercher

Comment j'ai réussi à aider mon enfant à profil atypique ? (Episode 2)

Le diagnostic est tombé : vous avez un enfant à profil atypique. Alors, souvenez-vous (épisode 1) : vous enfilez votre "cape de super parent". Suivez-moi...


L'enfant atypique l'est dans l'émotion, l'intelligence, le comportement, et/ou présente des difficultés d'apprentissage.


Cet enfant a donc des besoins et sa prise en charge repose sur la satisfaction de ses besoins. Il lui est, qui plus est, indispensable de s'adapter aux règles et codes existants. C'est essentiellement ce devoir d'adaptation qui est à la base de sa souffrance.


L'accompagnement d'un enfant atypique repose notamment sur :

1- la gestion de son stress,

2- l'affirmation de soi,

3- l'estime de soi et la confiance en soi,

4- l'amélioration de ses relations,

5- une meilleure compréhension de lui même et de son cadre familial.


Pour mieux accompagner votre enfant atypique, il faut partir du postulat suivant : cet enfant est riche d'une approche originale.

Certes me direz-vous. Facile à dire. Mais à supporter au quotidien, c'est autre chose.

Oui, je sais, vous répondrai-je. Je suis moi même maman d'un enfant neuro-atypique. Et quand on me l'a annoncé, je ne connaissais rien de ces profils.


Oui, être convoqué à l'école tous les quatre matins c'est difficile. Mais sachez que vous perdez votre temps à demander à votre enfant de faire comme TOUT LE MONDE parce que votre enfant n'est pas comme TOUT LE MONDE.


Vous allez donc l'aider et l'accompagner sur les 5 items listés ci-dessus en l'aidant à nourrir sa créativité (car ces enfants sont particulièrement créatifs), être en relation avec les autres, oser entreprendre.


Vous renforcerez son estime de soi et sa confiance en le félicitant de chaque acte positif aussi futile soit il pour vous, de chaque bonne note, en l'encourageant dans ses efforts et sa persévérance.

STOP au chantage affectif, aux cris, à l'énervement, aux mots dévalorisants qui ne feront que renforcer sa fragilité et son mal être.

Votre enfant neuro-atypique a besoin, plus que tout autre, de se sentir en sécurité physique et affective.

Vous sentir épuisé et impuissant le fragilisera.


Changez le regard que vous portez sur lui. Ses richesses sont nombreuses : il est imaginatif, sensible, empathique, créatif, plein d'énergie.


Pour ce qui est de l'école, ne l'attendez pas sur ses notes. Bien sûr que selon vous il pourrait mieux faire mais son fonctionnement particulier le handicape. Aidez-le à repérer ses talents et ses forces : qu'est ce qui le passionne, en quoi est-il fort, qu'est ce qui le rend heureux ?



Mettez un zoom sur ses bons comportements, pratiquez le renforcement positif. Et n'hésitez pas à vous faire aider. Le coaching scolaire et d'adolescent est une révélation pour ses enfants.


Et puis un jour vous comprendrez que ce n'est pas vous qui l'aurez le plus aidé mais lui qui vous aura donné tant de richesses, d'amour et qui vous aura permis d'avoir à jamais un nouveau regard sur ses enfants EXTRA-ORDINAIRES....


Au début de l'épisode 1, souvenez vous, j'apprenais que mon fils était neuro-atypique. Il avait 7 ans, en CE1.

Nous sommes 10 ans plus tard, il a 17 ans, aura son BAC dans 4 mois et intègrera une école supérieure d'audiovisuelle qu'il a décrochée en novembre dernier. Il consacrera alors ses journées à la passion qu'il a depuis des années : le son....

C'est avant tout sa victoire, je n'ai fait que l'accompagner en lui donnant les clés pour avancer dans un environnement qui lui était hostile.


Mon histoire de maman d'un enfant à profil atypique, je la vis désormais auprès de vous en tant que coach.


117 vues0 commentaire